Petites annonces : l’arnaque à la livraison en France enfin dévoilée !

Contexte des arnaques

Depuis mars 2013 est en ligne le site www.arnaqueoupas.com, qui permet de signaler une arnaque, ou de retrouver un escroc sur Le Bon Coin et tous les autres sites de petites-annonces gratuites.

Nous avons enregistré plus de 3 000 signalements depuis, et nous avons fait un constat sans appel : depuis quelques temps, les escrocs ne font plus livrer leurs colis en Côte d’Ivoire, mais directement en France.

Cette astuce, certainement utilisée pour tromper la vigilance du vendeur non-averti, nous posait un problème. Et oui, comment les escrocs procédaient-ils pour récupérer des colis dont la destination était un village en France ?

Forts des milliers de signalements, nous avons essayé d’éclaircir cette zone d’ombre.

Enquête sur les signalements

En premier lieu, nous pensions que les complices étaient tout simplement les destinataires. Après de nombreuses recherches, nous avons pu en contacter une petite dizaine. Souvent, il s’agissait bien de leur nom, mais personne ne répondait au prénom donné par l’escroc pour l’adresse indiquée, le reste du temps aucune personne du nom donné par l’escroc ne correspondait à l’adresse. Il était donc quasi-certain que les personnes qui vivaient aux adresses données par les escrocs aux vendeurs n’avaient rien à voir avec ce trafic.

Et puis, un beau jour, nous avons trouvé une adresse de livraison : « Jacques MICHEL », au « 50 Rue du Docteur Finlay, 75015 Paris ». Nous avons cherché ce qu’il y avait au 50 rue du Docteur Finlay… Et bien devinez… Il s’agit tout simplement de l’adresse de la CAF de Paris !
Qui se ferait livrer un colis personnel à l’adresse d’une institution publique ? Le doute n’était plus de mise : les livreurs étaient donc dans le coup !

La CAF de Paris n’est clairement pas le repaire à escrocs… © Google

Les révélations de La Poste

Quelques jours après nos découvertes, nous avions rendez-vous dans un bureau de Poste pour demander des explications.

Et quelles furent ces révélations ! L’aimable employée de La Poste nous confirmait sans pincettes qu’ils avaient connaissance de ce genre d’escroqueries, et que certains livreurs (souvent des entreprises privées, sous-traitantes du groupe La Poste) étaient complices des escrocs de Côte d’Ivoire et compagnie !
Leur méthode ? Les escrocs trouvent de véritables adresses dans la zone de livraison de leurs complices, et souvent, gardent le nom et mettent un prénom au hasard. Les livreurs sont alors avertis des fausses identités et des adresses, et mettent tout simplement les colis « signalés » de côté, pour les donner, à la fin de la tournée, à d’autres complices, parfois même en plein Paris, d’après les révélations de l’employée de la Poste !
Une fois tous retrouvés, ils sont soit revendus en France, soit expédiés dans les pays où vivent les escrocs, où ils peuvent échapper aux services de police Français.

Il y a donc fort à parier que l’un des livreurs de colis de la zone de la CAF de Paris est un complice…

Pour éviter de vous faire arnaquer, utilisez des sites de petites-annonces qui bloquent les connexions depuis la Côte d’Ivoire, comme « Annonces, by Arnaque ou Pas ».

Vous voulez en savoir plus sur les escroqueries relatives aux petites-annonces ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *