Qu’est-ce qui pouvait bien trotter dans la tête de DSK ?

Mais à quoi DSK pensait-il ?

Vous avez été plus de 13 millions de téléspectateurs devant votre poste ce dimanche 18 septembre 2011 pour regarder la première interview de Dominique Strauss Kahn depuis son retour des États-Unis.

C’est Claire Chazal qui a eu la chance de pouvoir le recevoir, les différents JT s’étant bien sûr battus pour avoir l’exclusivité de ses premiers mots. Nous ne reviendrons pas sur le fait que la première partie de l’entrevue, si j’ose dire, était digne des plus grandes pièces de théâtre, on se demandait même, de par ses grands blancs, si son texte ne lui était pas soufflé à l’oreille par un de ses avocats.
Vous aurez pu, en outre, remarquer qu’à la fin de l’entretien, Claire Chazal lui a lancé un « Merci beaucoup Dominique Strauss Kahn », et qu’il s’est contenté de répondre par un silence, accompagné d’une fermeture de ses yeux.
Mais à quoi pouvait-il bien penser ?

A quoi DSK pensait-il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *