Quick Intense Battle : test du Strong Bacon

Un Strong Bacon vu par Quick…

Un Strong Bacon vu par Quick…

Une fois n’est pas coutume, c’est chez Quick que j’ai décidé d’aller me repaître ce midi. Le test du Hard Pepper ayant été pour le moins concluant, inutile de dire que je m’attendais à du haut niveau pour son concurrent de la « Intense Battle », j’ai nommé : le Strong Bacon.

Petite remarque générale sur le restaurant, les bornes automatiques qui m’avaient permis d’économiser de précieuses minutes la dernière fois étaient hors service. Heureusement qu’il n’y avait pas foule sentimentale.

Après m’être délesté de 7,85€ (menu XL), on me tend un plateau sur lequel figure une publicité pour l’Intense Battle. Voilà qui va me permettre de juger l’aspect du sandwich par rapport à la photo officielle.

Où est le pain au bacon ??

Ouverture de la boite, et là, surprise. Se sont-ils trompés de sandwich ? J’ai bien commandé un Strong Bacon pourtant… ne me dites pas que… Ah si. C’est bien un Strong Bacon. Bon que les choses soient claires, il n’a rien à voir avec la photo, et on est même à la limite de la publicité mensongère. Où sont les dés de bacon qu’on peut clairement voir sur la photo ? Nulle part. J’ai l’impression de contempler le crâne d’Alain Juppé.

Pire encore, l’épaisseur : j’ai du déchirer la boîte pour faire une photo convenable tellement il était plat. Évidemment cela laisse présager d’une quantité qui satisfera difficilement les gros appétits. Bon me dis-je, j’espère qu’au moins le goût en vaut la peine.

Oulaaaaa !

Hélas, ce ne fut pas le cas. Le pain est si sec que j’ai l’impression de manger un morceau du kalahari. La sauce ne permet pas de l’hydrater puisqu’elle est présente dans une quantité microscopique. Soit dit en passant, la sauce est la même que celle du Long Bacon. Original. Les morceaux de bacon n’ont pas vraiment de goût, et heureusement qu’il y a quelques oignons sinon j’aurais le sentiment de manger un des hamburgers surgelés que je mangeais à la cantine, en primaire. C’est dire si c’est savoureux.

Au final, on retiendra qu’il s’agit d’un burger à fuir comme la peste. Contrairement à ce que Quick veut nous faire croire, il n’y a pas match. D’ailleurs, serait-ce une volonté de Quick de « saboter » le Strong Bacon pour favoriser le Hard Pepper, qui si ça se trouve leur coûte moins cher à produire ? Affaire à suivre…

Note : 2/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *