n

Apple complice des « abus de copyright » ?

Parmi les pratiques d'Apple, la validation des applications est sans doute la plus obscure. Surtout quand on touche au copyright de marques "partenaires"......
Apple copyright abusifs

Si un jour vous avez tenté de déposer une Application pour la distribuer sur l’AppStore, vous n’êtes pas sans savoir que les conditions d’acceptation sont pour le moins obscures : en résumé, Apple se réserve le droit de refuser votre application sans motif valable, simplement parce que le testeur est de mauvaise humeur, ou parce que vous risquez de faire de l’ombre à une de leurs applications « maison ».

Apple copyright abusifsEh bien aujourd’hui j’ai découvert une nouvelle facette de ces décisions qui rappellent celle de l’empereur romain, choisissant de laisser vivre ou non le gladiateur d’un simple geste du pouce.

Il s’avère que la firme à la pomme fait preuve d’une extrême attention en ce qui concerne le respect des copyrights. Rien d’étonnant me direz-vous, quand on connaît le nombre de procès engagés par Apple contre ses concurrents pour « violation de brevet ». Sauf qu’en l’occurrence, il ne s’agit pas de protéger SES droits, mais ceux de marques tierces.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai reçu un mail m’informant que mon application avait été rejetée pour le motif suivant : Son titre contient le mot « Memory ». Qu’y a-t-il de mal à cela ? Eh bien le fameux mot « Memory » est déposé en Allemagne, par Ravensburger Digital GmbH.

 

Message d'Apple informant du rejet de l'application

Le message est clair. Les motivations d’Apple beaucoup moins.

Donc mon application est rejetée par Apple parce que j’utilise une « marque » déposée par Ravensburger en Allemagne ? Mais quel est donc l’intérêt de la firme Américaine dans cette affaire ? On est en droit de se poser des questions. Bien sûr, ce cas n’est pas isolé, et on a déjà vu ce genre de censure à la source sur de nombreux autres supports (cf retransmission de conférence coupée sur ustream). Je n’ai connaissance d’aucune décision de justice obligeant Apple à procéder de la sorte. Il doit donc y avoir un arrangement à l’amiable avec chacune des marques souhaitant faire respecter leur « bon droit ». Voilà une pratique dont la firme de Cupertino ne se vante pas dans ses publicités.

Encore une fois on voit toute l’ingratitude dont Apple fait preuve vis-à-vis de la communauté des développeurs qui ont grandement contribué au succès de ses appareils sous iOS. Mais évidemment, demain sort l’iPhone 5, alors tout le monde va l’acheter, et tout le monde sera content. Surtout Apple.

 

Catégories
Technologie

J'aime raconter ce qui m’énerve, ce que je trouve scandaleux, mais aussi ce que j'aime, mes recettes, mes coups de cœur. C'est pourquoi j'ai toujours un truc à dire sur ce site !
Aucun commentaire

Envoyer une réponse

*

*

A lire aussi

Vous devez aussi lire