Journal Sud Ouest : toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire

A l’heure où les tensions internationales sont au plus haut, notamment suite au film L’innocence des Musulmans et aux caricatures de Charb publiées sur le journal Charlie Hebdo, certaines éditions coupent tout bonnement les commentaires de certains de leurs articles publiés sur le site Web de leur journal.

C’est le cas du site internet du journal Sud Ouest. Journal dont la devise est, tenez-vous bien : « Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres« . Dès qu’un sujet est jugé « sensible » (comprenez dès que cela traite d’un sujet religieux, ou qu’un des mots du type « islam », « marocain » ou encore « immigré » est présent dans l’article), il est impossible de laisser un commentaire. Rien. Quoi de plus frustrant de ne pas pouvoir donner son avis sur un sujet sous prétexte qu’il puisse y avoir des débordements ?

Pour y lire régulièrement les commentaires, nous savons bien qu’un ou plusieurs modérateurs suppriment les commentaires trop inappropriés (ce qui est très utile sur les articles d’accidentés dus à l’alcool, par exemple, où le manque de respect pour la famille des victimes dans certaines réponses est plus qu’honteux). Alors pourquoi interdire tout simplement de commenter certains sujet ? Le politiquement correct doit-il pour autant entraver la liberté d’expression ?

Pour exemple, les derniers sujets où les commentaires sont fermés, en première page :

Un sujet sur l’Islam, un sur le racisme, l’autre sur un viol.

Impossible donc de débattre, de donner son avis. Peut-être les musulmans de France, parfaitement intégrés, aimeraient se défendre concernant la violence dont font preuve les intégriste face aux pays occidentaux, nous expliquer qu’ils n’ont rien à voir avec ces gens là, que ce n’est pas leur Islam. Et bien que nenni, on laisse chacun dans son coin, pas moyen de discuter.
Certes, cela évite les commentaires racistes, mais les gens font l’amalgame entre radicaux et musulmans modérés, et personne ne peut se défendre.

A noter que sur ces sujets, nous n’avons pas trouvé de site internet de grand journal qui fermait les commentaires à ses lecteurs.

Cette censure n’est-elle donc pas, dans ce cas précis, contre-productive ? 

Qu’en pensez-vous ? Les commentaires de cet articles sont ouverts !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *